Il y a un mois j’alertais les pouvoirs publics sur les risques d’un véritable détricotage du texte du projet de loi sur l’accessibilité, adopté sous ordonnance. Comme attendu, la version finale du texte ne ressemble désormais plus à rien… Aucun amendement sérieux n’a été adopté pour contrer les faiblesses générées par ce texte sans envergure écrit à la va-vite !

Ceci est le résultat d’une mesquinerie scandaleuse de la part du gouvernement socialiste. Lui qui se targue d’être le champion des débats démocratiques, pourquoi a-t-il choisi d’adopter ce texte par voie d’ordonnance qui limite considérablement les pouvoirs des parlementaires en les restreignant à choisir entre approuver et rejeter un projet de loi autorisant ratification de cette ordonnance ?

Ceci, est aussi le résultat d’un désengagement honteux de la part de nos parlementaires de droite comme de gauche ! En effet, le texte n’a été adopté que par 15 députés ! Ceci montre clairement le désintérêt massif des représentants de la Nation pour les questions de handicap !

Citoyens handicapés, vous savez à présent que désormais sur le champ politique, vous n’avez plus que nous pour continuer à vous défendre ! Plus personne ne vous écoute ni ne vous défend ! En vous cantonnant au rôle subalterne de percepteur d’allocations, on est en train de vous ranger, petit à petit, dans la catégorie des citoyens de seconde zone !

Mais il est encore temps ! Le texte n’a pas encore été promulgué ! Il y a encore espoir pour que ce texte ne soit pas signé, en l’état, par le Président de la République ! Mais tout cela n’est possible que si toutes les personnes handicapées se mobilisent massivement pour faire entendre sa colère, sa stupéfaction, sa honte ! La réforme de la Constitution de 1958 lancée par Nicolas SARKOZY en 2008 nous permet par pétition de nous opposer à un texte que nous jugeons contraire à la Convention Universelle des Droits de l’Homme. C’est le moment où jamais de nous saisir de cette opportunité !

Il faut donc faire entendre haut et fort VOS DROITS !

MOBILISONS-NOUS !

Signez avec nous la pétition en cliquant sur ce lien :

https://www.change.org/p/accessibilit%C3%A9-la-libert%C3%A9-d-aller-et-de-venir-ne-peut-pas-attendre-10-ans-de-plus-4

Frédéric BOUSCARLE

Comme attendu dans mon dernier communiqué, le Président de la République est bel et bien venu les poches vides. Comme d’ordinaire, il croit amadouer son public avec des mesures bricolées à la hâte à partir de sa boîte à outil….Où est la vision d’ensemble ?

Une fois de plus, le gouvernement continue dans sa logique de communication axée sur la stratégie d’endiguement de la baisse de sa popularité. Alors que les citoyens handicapés ne demandent pas de belles paroles mais de la protection, de l’écoute mais surtout des perspectives et des mesures concrètes qui changent le quotidien !

Alors que le chef de l’État s’apprête à annoncer le rétablissement des 70 millions d’euros de crédits amputés dans le budget des universités, nous attendions la même mesure pour les 60 millions d’euros amputés dans  les budgets de l’AGEFIPH et du FIPHFP, deux organismes qui œuvrent en faveur de l’emploi des personnes en situation de handicap. Le Président de la République a évité le sujet.

En ces temps de crise économique, il est inadmissible que le chef de l’État et le Gouvernement rendent un arbitrage budgétaire qui va à l’encontre de ce qui doit être une priorité nationale : lutter contre le chômage et en particulier le chômage des personnes en situation de handicap.

Encore une fois, nous exigeons que le Président de la République, rende enfin des comptes sur la politique du handicap plutôt que de continuer à lancer de nouvelles promesses du jour !

 

Frédéric BOUSCARLE
Président Fondateur de HANDI POP’
Élu du 10ème arrondissement de Paris

Monsieur le Président de la République invite toute la France à se rassembler autour d’une noble cause: la conférence nationale du handicap.

Ne nous y trompons pas ! Ce rassemblement ne sera qu’une énième opération de communication de plus sans lendemain, destiné à amadouer les personnes handicapées et leurs familles à la veille des élections cantonales qui s’annoncent désastreuses pour le parti socialiste.

Plus de deux ans se sont écoulés et son bilan à mi-mandat est déjà marqué par son long cortège d’incohérences, de mensonges et de revirements en matière de handicap : promesse de création de 4 000 places par an en instituts spécialisées puis finalement moins de 1 000 par an le sont réellement, promesse d’améliorer la qualité de vie des personnes handicapées et on réduit au total de 60 millions d’euros le budget de l’AGEFIPH et du FIPHFP, promesse de rendre accessible tous les bâtiments publics et les transports publics en 2016 et on se résout à repousser l’échéance de 10 ans…

Et pendant ce temps, le nombre de personnes handicapées sans emploi a plus que doublé (+108%) en atteignant les 428 000 demandeurs d’emploi.

Les personnes handicapées sont lassées des postures et faux-semblants ! Elles veulent des actes concrets qui changent leur vie quotidienne !

Encore une fois, nous exigeons que le Président de la République, rende des comptes sur la politique du handicap : nous voulons qu’il nous indique clairement quelles sont ses intentions et, surtout, quels moyens il compte allouer pour faciliter l’intégration sociale des personnes handicapées!

Nous voulons dès à présent des actes !

 

Frédéric BOUSCARLE

Président Fondateur de HANDI POP’, Élu du 10ème arrondissement de Pari

Suivez-nous !

Flickr


By Erik Rasmussen
campus 2011 ump marseilles projet 2012 ump site de ump